billet-dhumeur

Gratitude et Résilience

Par Virginie Peny, le 31.12.2021

Qu'est-ce que la gratitude, pour vous ? À quelle occasion vous sert-elle ?

La première fois où j'ai entendu parler de gratitude, c'était en 2014. Alors que je me trouvais en pleine période de turbulences ma prof de yoga me conseillait de m'exercer à la gratitude. L'idée même de "remercier la vie" me paraissait... absurde. Et pourtant, je n'étais qu'aux prémices d'un concept qui a changé le cours de mon existence.

De nombreuses études scientifiques le montrent : remercier ce qui a été, ce qui est, les rencontres, les enseignements reçus permet de renforcer nos défenses immunitaires, et globalement notre résilience. Avec l'appui de quelques exercices, le cerveau, en recherche permanente de sécurité, de confirmation, de prévisions à long terme, s'apaise autant qu'il s'en trouve fortifié.

En ce dernier jour de 2021, je vous souhaite de lever vos verres à vos ressentis, au souvenir de vos moments passés et présents. Et à dire tout simplement merci, sans encore faire de plans pour 2022, et sans impatience.

En 2021, j'ai eu la chance de construire sereinement ma nouvelle vie en France.

En 2021, j'ai accompagné une vingtaine de personnes dans leur transition, parallèlement à une formation certifiante.

En 2021, j'ai pu explorer une nouvelle voie de liberté personnelle. Pour l'avenir, j'ai encore bien des choses à accomplir. Avec conscience qu'il n'y a pas de changement sans mouvement, sans bouleversement, sans effort.

Merci à toutes celles et ceux qui m'ont fait confiance cette année, qui ont décidé que le moment était venu de se délivrer de certaines croyances et fardeaux. Qui ont senti qu'ils en avaient assez de passer à côté de leur existence. Et merci à tous les autres qui se posent certaines questions, sans trop savoir comment y répondre. Le fait de questionner est un bon départ.

Je vous souhaite un beau passage dans la nouvelle année, dans la simple joie de l'instant.

ph/ Ahmed Nishaath via Unsplash

Vous avez aimé cet article ? Alors vous devriez beaucoup aimer

Partager l’article :